Les travailleurs et travailleuses domestiques de maison et de ferme sont une partie vitale de toute société, tant dans les milieux urbains que ruraux. Au canada, ainsi que dans le monde entier, une proportion importante de ces travailleurs et travailleuses ont migré.e.s en raison d’une pénurie de main d’œuvre constante. Ces travailleurs et travailleuses sont formellement garanties les mêmes droits que les travailleurs et travailleuses canadien.ne.s. Or, le gouvernement impose à plusieurs d’entre eux un statut légal et un permis de travail liés à l’employeur. De plus, ces travailleurs et travailleuses se voient souvent refuser, de manière collective, l’accès aux politiques d’unification familiale ainsi qu’au statut légal permanent. 

À travers son projet d’action légal, BRISONS LES CHAÎNES, ainsi que ses activités de recherche, d’éducation et de sensibilisation, l’ADDPD milite pour l’abolition des obstacles étatiques au droit fondamental des travailleurs et travailleuses domestiques, de maison et de ferme, de changer d’employeurs librement.